mardi 21 août 2012

"Adorer en esprit et en vérité"

"...l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne, ni à Jérusalem que vous adorerez le Père...Mais l'heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; tels sont en effet les adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit et c'est pourquoi ceux qui l'adorent doivent adorer en esprit et en vérité" Jean 4;21-24.

Ce passage de l'Evangile de Jean évoque sous une forme imagée cette même idée que "tout est en moi". En effet, ce n'est pas dans un sanctuaire extérieur que se fait la rencontre avec le pouvoir infini qui anime ma vie mais "en esprit", c'est à dire dans ma conscience (je dois en effet me souvenir que la Bible affirme par ailleurs que "le Royaume de Dieu est en moi")...

Dans les passages clés comme celui-ci, chaque mot a son importance. Il est donc nécessaire de bien sentir à quoi ils se réfèrent. Seul un examen attentif peut me permettre de découvrir le sens profond des éléments "en esprit", "en vérité","adorer" et "le Père".

Une fois que j'ai senti que cet "esprit" avec lequel je perçois le monde est le même que celui avec lequel je perçois le Divin et par lequel je suis perçu par lui, je sais où se trouve le véritable temple. Il se trouve dans cet espace mystérieux, plus proche de moi que tout ce que je crois être, et dans lequel je réside 24h/24 : "ma conscience", mon "en moi".

Il me faut ensuite saisir ce peut bien vouloir dire "en vérité".
Jusqu'à présent, faute de mieux, nous saisissions le "pouvoir suprême" à travers nos mots et nos idées : "Dieu", "Le tout puissant", "Le Père", "Le Créateur", etc... Pour certains, ces mots sont chargés de pouvoir, pour d'autres ils déclanchent au contraire le scepticisme et l'incroyance. En fait, quelle que soit notre attitude, aucun de ces symboles ne reflète vraiment la "vérité" du "pouvoir" qui régit l'univers. S'attacher à ces mots et ces idées revient exactement à "adorer le Père sur cette montagne ou à Jérusalem".

"Les mots que nous mettons sur les réalités terrestres entrainent l'illusion, ils détournent le coeur de ce qui est réel vers ce qui n'est pas réel. Celui qui entend le mot "Dieu" ne saisit pas le réel mais une illusion ou une image du réel. De même, les mots Père, Fils, Saint-Esprit, Vie, Lumière, Résurrection, Eglise, tous ces mots ne disent pas la réalité; nous le comprendrons le jour où nous aurons fait l'expérience du réel." (L'évangile de Philippe)

"Adorer le Père en esprit et en vérité", c'est donc rencontrer le réel, le "mystère" de ma vie, directement, sans mots et sans idées, face à face, dans le silence de ma conscience. C'est possible, ici et maintenant à condition que je veuille bien me dépouiller de toutes les "images" qui m'encombrent : "dans l'Espace-temple les mots se taisent" (Evangile de Philippe).

Se pose ensuite la question de percevoir le sens du mot "Adorer". Encore un mot qu'on a tendance à enfermer dans un cliché...Concrètement, lorsque j'adore vraiment quelque chose ou quelqu'un cela traduit pour moi le degré extrème de mon amour pour cette chose ou cette personne. C'est un engagement de tout mon être, un don total, une fascination irrationnelle qui submerge tout ce que je suis. Là encore, l'essence du mot "adorer" ouvre un passage au delà des limites de tous mes mots et de toutes mes idées, il m'introduit directement dans le silence attentif, la lumière, l'abandon et le lâcher prise. Adorer est au coeur du mystère de la Foi, c'est un acte de don total, un saut dans l'Espace-Temple.

Le mot "PERE" aussi mérite d'être réveillé de l'anesthésie dans lequel l'ont plongé des millénaires de croyances...Dans une perspective toute simple, le PERE, c'est "ce qui vient avant", ce qui est "à l'origine", ce qui a donné naissance...

La phrase de l'Evangile de Jean est très concrète, elle décrit précisément la "voie du coeur",le chemin qui conduit à travers cet "EN MOI" au coeur duquel la présence règne. Il est temps pour nous d'arrêter de chercher à l'extérieur. Si nous voulons vraiment nous reconnecter avec notre Source, il n'y a qu'un seul sanctuaire où peut se produire cette rencontre, notre conscience, le Royaume du "JE"...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire