jeudi 9 août 2012

La Foi; Une pratique instant par instant ( et non un savoir...)

On peut savoir qu'il y a une épicerie au coin de la rue sans jamais aller y faire ses courses,
On peut aussi savoir qu'il y a un interrupteur dans la pièce et rester dans l'obscurité,
On peut avoir la tête pleine de choses que l'on pense savoir, il n'y a que la pratique qui permette l'intégration...

Il y a dans notre "savoir" collectif, des mots, des phrases, des engagements auxquels nous pensons avoir adhéré sans vraiment en faire une pratique.

Prenons par exemple les qualificatifs appliqués à ce que nous appelons : "Le Créateur". Tout le monde sait que dans la mesure où il s'agit du CREATEUR, il est "omniprésent, omnipotent et omniscient".

Que l'on adopte une vision religieuse ou scientifique de la vie, c'est une évidence que s'il y a un principe dont tout aurait émané, rien ne peut échapper à la logique de ce principe. On peut difficilement imaginer que ce principe s'oppose à lui même des obstacles puisqu'il est Tout puissant...

A partir de cette évidence logique on peut se demander d'où naissent en nous le doute, la peur et le manque de confiance dans la vie. D'où vient notre tendance à croire que si nous nous pallions pas aux "insuffisances" de l'univers les choses risquent de ne pas aller dans le "bon" sens?

Cette attitude est la preuve que notre "savoir" concernant l'omnipotence du système lui même et son harmonie interne reste purement théorique et qu'en pratique, nous ne lui faisons pas confiance. Face aux difficultés, au lieu de passer la main et de nous mettre à l'écoute, nous réagissons, nous pensons qu'en imposant notre point de vue (qui nous semble toujours justifié) nous allons pouvoir faire évoluer les choses...Nous essayons de tirer la couverture à nous et du coup nous perturbons le reste du monde...

C'est face aux apparences de "difficulté" que notre "pratique" est mise à l'épreuve. Les phrases destinées à inspirer la pratique abondent dans les "textes sacrés", elles expriment toute la même idée : "cesse toute action personnelle et observe en témoin l'action du Créateur"...mettons nous vraiment ce conseil en pratique?

Lorsque nous examinons les deux premiers commandements de l'ancien testament nous constatons qu'ils fournissent de la même manière tous les éléments permettant de guider notre pratique quotidienne :

1.Tu n'auras pas d'autre dieu que moi.
2.Tu ne te feras pas d'idole ni de représentation quelconque de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte, car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival.


Le Principe qui est censé délivrer ces conseils aux humains se moque totalement d'être honoré par eux. Ce n'est ni un dignitaire ni un chef d'état, il n'a aucun besoin de louanges. Il attire simplement notre attention sur notre seule vraie source de pouvoir et il sous entend ainsi qu'il n'y a qu'un seul principe qui gère tout.

Le "Je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival" n'est pas la déclaration d'un vieillard autoritaire, c'est une métaphore qui doit être comprise comme l'expression imagée d'une loi scientifique...C'est une évidence. Les représentations, les idoles, les "objets de pouvoir", prières, rituels, tout cela appartient à l'univers de la dualité. Tout cela peut éventuellement permettre d'accéder à l'unité mais il est clair que la voie directe vers la Source permet seule d'éviter de rester coincé en chemin et de sombrer dans l'idolatrie en confondant les moyens et la fin...

Une fois que j'ai réalisé cette chose élémentaire très simple, toute ma vie dans le monde et toutes les expériences que je rencontre ont toutes le même but, m'ouvrir à la confiance, au lâcher prise total illustré par la phrase : "Mon Père, entre tes mains je remets mon esprit"...Ce qui signifie que j'accepte de laisser tomber toutes les mémoires qui constituent ma "personna-lité" limitée et qu'à la place je laisse ma véritable "Identité" s'exprimer...

"Je suis venu pour que les hommes aient la Vie, pour qu'ils l'aient en abondance."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire