mardi 25 septembre 2012

Comment parlons-nous à nos enfants?

J'étais en train de travailler depuis un moment sur un bilan financier et les chiffres ne tombaient pas juste...Je vous avoue que dans les comptes, lorsqu'il y a beaucoup de paramètres qui entrent en jeu, les résultats qui ne tombent pas juste, provoquent toujours en moi une sorte de peur irrationnelle...

Donc, j'étais là sur mon ordinateur et il y avait toujours quelque chose de décallé dans mes résultats, un peu comme si les chiffres résistaient...Comme par nature, les chiffres sont faits pour tomber juste, je me doute depuis un bon moment qu'il devait y avoir en moi de "vieux programmes" à effacer...

Comme à chaque fois que je me trouve dans ce genre de situation, j'avais chargé mon subconscient de "passer l'aspirateur" dans ma mémoire afin que mon travail puisse se terminer au plus vite dans l'harmonie numérique...

Et tout à coup, en plein milieu de mes calculs, un message est apparu clairement. Je ne saurai dire si c'était un message sonore ou visuel mais en tout cas ça disait littéralement : "Faché avec les chiffres!"

Et cette petite phrase a provoqué une traversée du temps...Et là j'ai vu un tout petit garçon littéralement enveloppé de voix graves effrayantes qui répétaient toutes comme un écho infernal : "Ce petit est fâché avec les chiffres!"...

L'ambiance de la scène faisait très "sorcières de contes de fées"...
Je suis revenu à mes calculs et j'ai dit aux chiffres : "Mais non, pas du tout, pourquoi serais-je fâché avec vous"? Je les ai sentis attentifs, un peu comme des soldats de plomb qui attendent qu'on les anime...Quelques minutes plus tard tout était rentré dans l'ordre..."L'harmonie numérique était revenue".

En présence d'enfants, les adultes qui les "guident"utilisent trop souvent les mots à la légère. Pour eux, les choses partent d'un "bon sentiment" mais le subconscient prend les choses littéralement et il ne les oublie pas. Pour lui, "fâché avec les chiffres" c'est comme être fâché avec quelqu'un..."Le résultat c'est qu'ensuite, une fois adulte on se dit : "Je ne suis pas doué pour ça" alors qu'en fait, c'est juste un conte de fée qui se déploie dans notre réalité. Un conte qui commence par : "Un jour, une méchante fée s'est penchée sur un enfant et lui a jeté un sort..."

A contrario, beaucoup de réussites spectaculaires ont commencé par la prophétie d'un grand père, d'une grand mère ou d'une tante annonçant : "Ce petit ira loin"... Il faut réaliser que le message aussi va très loin. Arriverons nous à croire qu'en choisissant les mots que nous utilisons avec les enfants nous pouvons permettre aux nouvelles générations de résoudre à plus ou moins long terme les questions de la maladie, de l'âge et de la mort...?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire