vendredi 14 septembre 2012

Le rôle du Féminin en nous

Le petit enfant regarde les autres enfants qui roulent en vélo. Quelque chose en lui dit : "Moi aussi j'aimerai savoir comment rouler en vélo"...

Le "féminin" écoute et lui répond "Veux-tu vraiment monter en vélo?" et il répond : "Oh oui"...

Le féminin va alors se mettre à l'oeuvre pour retirer de la conscience du petit enfant toutes les idées qui pourraient l'empêcher de tenir en équilibre sur son vélo...

C'est ainsi qu'étape par étape, l'équilibre qui est une évidence éternelle va retrouver sa place dans l"esprit de l'enfant...Et un jour, sans petites roues, sans aide, le miracle va se produire...La possibilité de se déplacer en équilibre sur un vélo aura été réactivée...

Le "féminin" est toujours à l'écoute, c'est lui qu'on appelle "subconscient". Il est à l'écoute 24h/24 de tout ce que nous pensons, entendons, recevons...Il est à la fois le centre de réception de nos demandes et le centre de livraison de nos "présents"...C'est la substance qui nous enveloppe et nous fait face lorsque nous fermons les yeux. C'est le support de tous nos actes, toutes nos pensées, toutes nos paroles...

Lorsque l'enfant éprouve l'envie de marcher ou de rouler en vélo, en général, il se trouve soutenu par une évidence globale, c'est que "théoriquement" tout le monde doit être capable de marcher ou de monter sur un vélo...A partir du moment où le féminin n'a enregistré aucune idée qui fasse obstacle à cet objectif, tout se déroule dans l'obéissance, en accord avec l'impulsion de départ...

Si le féminin a reçu directement ou indirectement l'idée que les princesses roulent en carosse et que les paysannes se déplacent sur des mulets...Le féminin reproduira fidèlement cet ordre du monde. Imaginons des parents qui disent à leur enfant : "Non, seulement certains enfants réussissent à monter en vélo, toi tu ne pourras pas", le féminin répondra fidèlement et l'enfant ne pourra pas tant que cette "malédiction" n'aura pas été effacée...(C'est le "Tout est bien tout est possible").

Les miracles de Jésus s'adressent toujours au Féminin (Un autre nom du Féminin c'est "Le Saint-Esprit", l'interface, la connection qui établit le lien entre le Fils et le Père).

"Et Jésus leva les yeux en haut et dit; Père je te rends grâces de ce que tu m 'as exaucé. Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m 'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé (Jean 11.41-42)

Le "féminin" en nous est le réceptacle de l'action de ce qu'on appelle la "grâce divine". J'insiste au passage sur le fait que l'idée de "grâce divine" repose sur le principe "d'inconditionnalité". Le Père n'attribue pas des "récompenses", il ne récompense pas les oeuvres, il accomplit les oeuvres de la Foi...un point c'est tout...Il transmet les prières formulées via le féminin :"Demande et il te sera donné" et "Il en sera fait selon ta FOI"...

La "communication" avec le Père se fait uniquement grâce à la médiation du féminin (La Vierge)...
"Marie mère de Dieu priez pour nous..." Ce qui signifie en clair : "Féminin béni entre toutes les femmes, je te confie mes demandes pour qu'elles soient transmises au Père..."

Ce que je décris là est un modèle de "Communication intégrative"...
Le Fils s'adresse au Père par l'intermédiaire de l'Esprit Réceptif (Féminin) qui est qualifié de SAINT tout simplement pour reconnaître sa véritable place et son pouvoir...

La seule chose qui puisse empêcher le "Féminin" de nous "exaucer", c'est que la Vierge ne le soit pas vraiment. Qu'elle ait déjà été engrossée d'autres idées...Je n'évoque pas là une question de virginité physique...La seule virginité effective c'est l'absence d'idée qui fasse obstacle (limitation) au niveau du "Féminin"...

Si le Féminin contient ne serait-ce qu'une seule idée qui soutient le fait que certaines personnes peuvent marcher normalement et pas d'autres, il n'est pas vierge...Le résultat "physique" sera qu'il y a des personnes qui ne peuvent pas marcher normalement dans notre monde...

Le "Ministère" de Jésus n'est pas de formuler un diagnostic ou de prescrire un médicament. Il ne demande même pas comme condition préalable de renoncer à quelque chose, non, il s'adresse directement au féminin, sans le moindre doute et dit : "Lève-toi et marche!" Il sait que le "Féminin" est là pour répondre fidèlement aux idées...

Tous les "faiseurs de miracle" sont des êtres qui ont réussi à effacer TOUT ce qui encombrait leur féminin et qui réussissent de ce fait à offrir au monde un miroir qui lui rende sa pureté originelle et son POUVOIR DIVIN :

"Va. Moi non plus je ne te juge point."

En chacun de nous, la Vierge attend que nous lui rendions sa pureté totale. La rivière la plus polluée de l'univers n'est pas à l'extérieur, elle coule au milieu de notre être . Enlever tout ce qui l'encombre rendra naturellement la liberté à tous les cours d'eaux du Cosmos...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire