mercredi 27 février 2013

Le regard de Dieu


La question qu'on peut se poser en toutes circonstances c'est : "Et si j'étais Dieu, comment réagirais-je dans la situation présente, par rapport au problème présent? Est-ce que je penserai comme je pense? Est-ce que je jugerai comme je juge? Est-ce que je pourrai me dire sans mauvaise foi : "Je n'ai pas choisi la situation que je vis actuellement"?

Laisser Dieu penser à notre place est une manière de nous aider à réaliser toutes nos stratégies d'altération de la réalité. Nous regardons souvent les situations mondiales ou nos propres situations en pensant "Mais que fait Dieu?" ou "C'est injuste".

Adopter le regard de Dieu c'est cesser nos petits "bricolages" et nos "marchandages", c'est cesser de nous prendre pour des enfants impuissants qui délèguent tout "au Père". C'est surtout enfin reprendre possession de notre pouvoir et regarder le monde avec une vraie compassion...

La compassion c'est avant tout l'acceptation totale du libre arbitre, pour soi et pour les autres: j'assume tous mes choix et je laisse les autres assumer les leurs. Cela permet de rester centré dans son identité sans réagir à la place d'autrui.

Regarder avec l'oeil infini du tout puissant me recentre sur mon propre monde, il me permet de comprendre que je n'ai pas à balayer devant la porte des autres. Je suis libre et ils sont libres. Ma paix est disponible et j'en témoigne discrètement sans prosélitisme, juste en gardant à mon monde sa caractéristique essentielle : je reste au centre de mon royaume, à jamais inébranlable...Je suis le JE...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire